lundi 10 novembre 2008

Que faire pour aider à la libération de Guilad Shalit ?



Chronique du mardi 4 novembre 2008


Posons-nous la question ! Dans ce domaine, chacun y va de son registre : banderoles sur les façades de mairie, lancement de sites Internet, création de groupes de soutien sur facebook, pétitions qui circulent ici et là... J'ai même vu hier l'organisation d'une course à pied en décembre prochain, pour ne pas l'oublier. Sachez qu'ici à Strasbourg, nous avons une banderole sur la façade de la synagogue.

Mais franchement, tout le monde se pose aussi une autre question, à quoi ça sert ?

Laissez-moi donc vous en poser une autre…

Comment nous, en France, nous mobilisons-nous pour mettre la pression sur ce groupe terroriste pour libérer cet otage, qui n'est même pas traité comme un être humain, qui n'a pas reçu de visite médicale, et qu'aucune organisation internationale n'a pu vérifier ses conditions de détention ?

D'un autre côté, on entend que des négociations sont en cours pour un échange de prisonniers. Mais quel est cet échange au juste ?

C'est tout simplement la libération de personnes qui ne croient en aucune façon en la dignité humaine, qui ont été emprisonnées après avoir eu la preuve de leur implication dans la mort de civils Israéliens, et qui à présent, cherchent à tout prix à sortir de prison pour s'adonner de nouveau à leurs atrocités en tuant des Israéliens.

Que devons-nous faire ? Moi, je pense qu'Israël ne doit absolument rien lâcher ! Israël doit mettre toute la pression possible sur le Hamas et ses prisonniers et leur certifier qu'aucune libération ne sera possible ainsi. Il faut leur enlever cette monnaie d'échange à laquelle ils commencent trop facilement à s'habituer.

Il faut interdire les visites dans les prisons Israéliennes jusqu'à la libération de Guilad. Mais oui, pourquoi nous, nous n'avons pas le droit de visiter Guilad ? Il ne faut pas baisser les bras et continuer à exercer une pression internationale jusqu'à ce qu'il rentre à la maison.

C'est alors que nous, grâce à notre mobilisation, nous allons peser dans la balance. C'est cette violation manifeste des droits de l'homme qui va faire bouger les choses. Ce n'est pas l'échange ou la négociation qui vont nous sortir d'affaire, car nous ne ferons que le jeu des terroristes qui l'ont pris en otage.

Lorsque je pense que nous, nous nous mobilisons tant pour sauver une vie et que ces terroristes s'acharnent eux, à trouver les moyens pour libérer un maximum d'autres extrémistes et tuer encore plus de vies !

Mobilisons-nous ! Bonne journée

2 commentaires:

alerts a dit…

Read your article, if I just would say: very good, it is somewhat insufficient, but I am still tempted to say: really good!
runescape gold

Anonyme a dit…

Very shorts, simple and easy to understand, bet some more comments from your side would be great