mardi 23 septembre 2008

Pardon !

On est tous logés à la même enseigne, depuis cette semaine - les Sépharades et les Achkénazes, pour faire court, les communautés juives de tradition orientale ou occidentale – tout le monde se lève plus tôt le matin pour dire les Slih'ot. Des prières de supplications que l'on récite un peu avant les fêtes de Roch Achana et de Kipour.

Mais au fond, n'y a-t-il pas là une forme d'hypocrisie ? Pourquoi une semaine avant, se met-on à prendre conscience de ce qui n'a pas été bon cette année ? Pourquoi attendre tant de temps pour se retourner, juste avant le jour du jugement ?

Je me souviens d'un homme qui avait emprunté de l'argent chez un ami pour une certaine durée; le délai passé, il se savait dans l'incapacité de le rembourser mais il chercha un peu d'argent avec beaucoup d'effort et l'apporta chez son emprunteur. A la vue de ses efforts, son créancier rallongea le délai de remboursement!

Si nous n'avons sûrement pas les moyens de rembourser nos dettes spirituelles pour toute l'année, cela ne doit pas nous empêcher de faire des efforts, un minimum. Parce que, qui peut le moins, doit le moins !

J-7 pour le début de notre prochaine année! L'heure du bilan se rapproche de jour en jour et il est temps de montrer notre bonne volonté... Encore mieux! si nous la mettions en pratique, ce serait déjà la preuve d'une future bonne et douce année.

Personne n'est parfait !

Bonne journée !